Oyst press

Oyst press

Oyst facilite la vie des acheteurs

En cliquant sur le bouton Oyst (Oyst.press) sur la fiche du produit qui vous convient, l'achat est effectué et une fenêtre de validation s’affiche instantanément. Chaque opération va devenir extrêmement simple, qu'il soit question de booker un hôtel ou bien de s'offrir des vêtements. Avec cette société, on dit adieu aux ouvertures de comptes, aux longs questionnaires et à la mise en ligne de son numéro de carte bleue. Oyst compte bien restituer du temps utile à l'utilisateur, en lui offrant la possibilité d'acheter ce dont il a envie en toute sérénité et surtout en un seul clic.

Dans quelques mois, Oyst créera un algorithme capable d'anticiper les envies des internautes, en réservant certaines choses. Sur son marché, la start-up n’a pas de concurrents directs et espère bien garder son avance. Il apparait clairement que le paiement en un clic n’est que le début pour Oyst. À l'heure actuelle, le commerce en ligne représente un marché de 70 milliards d’euros en France.

Oyst est le joker des sites marchands

Oyst apporte une véritable solution à la problématique la plus délicate des boutiques électroniques, la conversion. Un e-wallet avec à l'intérieur toutes les informations de l’internaute est transmis au e-commerçant, qui peut ainsi assurer la livraison. La start-up a pour utilité de régler un problème majeur : le renoncement aux achats durant l'étape de conversion du prospect en client. Oyst propose des ventes effectives et non de simples clics aux boutiques électroniques, ce qui leur apporte des achats sans risque.

Un fonds d’investissement londonien a entièrement soutenu le lancement de la jeune société Oyst. Ce sont trois millions d'euros qui ont été investis afin de fonder la société Oyst, et d'ici cette année, trois autres suivront aussi. À Paris, entre salon de massage, bains chauds, jeux vidéo et salon pour dormir, la start-up espère réellement séduire les plus qualifiés pour réussir.